En direction littéraire :

 

La bête originelle, de Simon Rousseau

« Elle m’a rendu fou. Complètement fou. » Le cadavre d’une femme est découvert dans son appartement, sa tête remplacée par celle d’un grand chien noir. Parallèlement, une patiente souffrant de schizophrénie paranoïde dessine avec obstination des corps mutilés, munis de parties animales. Des hybrides. Le lieutenant-détective Marc Vézina mène l’enquête, l’obligeant à s’égarer dans les méandres d’un esprit dément et méthodique : celui de la bête originelle.

 

 

 

 

Au nom de l’horreur, de L. P. Sicard 

« Ce qui nous effraie tant de la folie est que nous la savons en nous. » Philippe Durand est invité au luxueux Manoir des Cimes, fidèle reconstruction d’un bâtiment bicentenaire, de même que sept autres convives. Leur séjour ne tarde
toutefois pas à devenir un effroyable cauchemar où rampe le mal et s’amuse l’horreur. Des cadavres retrouvés disparaissent, des marques inexplicables couvrent planchers et murs, des cris résonnent au-delà des portes closes…
Complot, délire ou vulgaire jeu ? Les survivants seuls trouveront la réponse, si survivants il y a…